4 avril 2012

On smock de qui ?






est une marque Berlinoise qui fait fabriquer
en Argentine dans le respect de ses ouvriers.


Quand j'étais petite, je ne portais presque que des robes à smocks.
Ma maman les faisait dans tous les Liberty possible.
Et avec mes petites lunettes rondes et mes cheveux bien coiffés, j'étais la parfaite petite fille modèle.
Enfin, 

jusqu'à ce que j'ouvre la bouche, 
je bouge un doigt. 
Que je vive quoi...


Je crois même que tout à sa perversité de mère parfaite, elle m'a obligé à en mettre jusqu'à 10 ou 11 ans. A l'école.
Et même en ces temps reculés qu'étaient les années 80, une robe à smocks à l'école à 10 ans, ça craint du boudin.


Mais maintenant que je suis moi-même en âge d'être mère, je vois la beauté de ces petites robes.
Ahahahahh, 
que le monde est injuste !  
les parents oublient toujours qu'ils ont été eux aussi des enfants !


Bon, je plaisante là. 
Le smock, c'est pour les petits et c'est très joli.
Après, c'est un faux pas dans la fashion credibility du loupiot quand même.


+ * ° * + .  + * ° * +  .  + * ° * +


When I was a little girl, I would nearly always wear smock dresses.
My mummy would saw them herself in all the Liberty fabrics she could find. 
And with my round glasses, and my perfectly combed hair, I would look like the perfect little girl. 
Well, until I spoke. 
Or move. 
Until I live actually!


I think I remember going to school at 10 or 11 with a smock dress. Yes, my mother was a monster. Because, even in that far far away time that was the 80's, going to school with a smock dress at 10 sucks.


but now that I am in mothering age, I do see the beauty of those precious dresses.
Ahahahah,
life is so unfair!
Parents always forget they once were children.


ok, that was a joke.
smock is for the little ones and really lovely in that way.
when older, it is a terrible fashion faux pas.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Blog Widget by LinkWithin
suivez-moi
mes collaborations avec...

archives

archives