18 janvier 2010

Mes cheveux, haaaaaaaaa, mes cheveux

J’adore mes cheveux. Je déteste mes cheveux. J’adore mes cheveux. Je déteste mes cheveux. J’adore mes cheveux. Je déteste mes cheveux.

Je suis totalement cyclothymique quand il s’agit de parler de cette masse douce – ou pas – lionesque – ou toute plate – flamboyante – ou sagement châtain ou gothique ou blonde des champs – longue – ou courte ou les deux en même temps…

J’ai détesté des coiffeurs, attendu en planque devant leur magasin pour leur planter un couteau dans le dos. Pleurer toutes les larmes de mon corps sur telle coupe de footballeur, telle mulette, telle couleur de daim effaré.

Et puis j’ai grandi. Aujourd’hui, j’ai trouvé un coiffeur très frisé, très joli et très différent de ceux que j’ai rencontrés. Il m’assoit devant une fenêtre et j’ai envie de tirer la langue aux passants. Il me dit d’une voix douce « tu peux regarder si tu veux » et je me lève pour regarder ma tête de petite réplicante joufflue. Et je suis heureuse. Comme après un xanax. Comme après avoir acheté une paire de chaussures ridiculement chères.

J’aime même me mettre des choses SUR la tête, des bonnets, des barrettes, des fleurs et ces derniers temps des serre-têtes. Voici mes préférés :


Love my hair. Hate my hair. Love my hair. Hate my hair. Love my hair. Hate my hair.

I’m completely cyclothymic when it regards this soft – or not – outrageous – or desperately limp – fire red – or good girl chestnut or gothic black or Marylyn blond – long-haired – or short or both at the same time piece of hair on my head…

I hated some hairdressers, waited outside their shop to stuck a knife in their back. Cried for ages on a football hair style, a mullet, a what-on-hearth-is-that-&§@$-colour.

Then I grew. And today I found a very curly, very pretty, very down-to-earth hairdresser. He sits me in front of a window and I feel like poking out my tongue at the passers-by. He says in a deep voice “you can have a look I you want” and I stand up to see a little chubby replicant. And I feel relaxed. Just like after a xanax. Just like after buying a pair of ridiculously expensive shoes.

I even like putting things ON my hair, hats, hair-slide, flowers and mostly headbands. Here are my favorites:

bunnymaikevST17_1vST18_1

 Benoit Missolin

0aaoodeeerthjkimgp3563

Rihanna-en-Christophe-Coppens-Couture_article_full

Christophe Coppens

HB1Headbands_Dolls Headbands_Cities_Paris_1

la belette rose

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Blog Widget by LinkWithin
suivez-moi
mes collaborations avec...

archives

archives